Origine du tartan

Piper

 

Le tartan est une étoffe de laine à carreaux de couleurs, typique des peuples celtes. Il s'agit d'un motif de lignes horizontales et verticales entrecroisées, de multiples couleurs. Les tartans étaient à l'origine réservés aux tissus, mais sont maintenant utilisés sur de nombreux autres matériaux. Les kilts écossais sont ainsi quasiment toujours réalisés dans un tissu à motif de tartan.

Un tartan est constitué de bandes alternées de fils teints dans la masse, aussi bien pour la trame que pour la chaîne. La trame est tissée en sergé simple, la chaîne passant deux fils dessus et deux dessous, en progressant d'un fil à chaque passage. Le motif est constitué de bandes alternées de fils de laine colorés tissés à angle. Ceci forme des hachures diagonales aux sites d'entrecroisement et crée de nouvelles couleurs à partir du mélange des deux teintes d'origine. Les blocs de couleur qui en résultent se répètent verticalement et horizontalement, formant un motif de carrés et de lignes distinctif, le sett.

Jusqu'au XIX ème siècle , les tartans étaient simplement des motifs de tissu différents, et l'on choisissait son tartan selon son goût personnel. Ce n'est qu'au milieu du siècle que des tartans spécifiques ont été associés à des clans, des familles, ou encore des institutions écossaises, notamment suite à la publication du livre Vestiarium Scoticum par les frères Allen en 1842. À l’époque moderne, le tartan représente souvent un clan écossais précis. Les kilts sont presque toujours décorés de tartans. Le tartan est aussi appelé plaid en Amérique du Nord, mais en Ecosse, ce mot désigne un tissu tartan jeté sur l’épaule ou une couverture.

 

Origines 

Des figurines de jade portant des coiffes tartan et remontant au moins à 3500 avant Jésus-Christ ont été trouvées en chine, et sont plausiblement liées aux tokhariens.

Les plus anciennes traces de tartan ont été retrouvées dans des tombes tochariennes de l'Ouest de la Chine, similaires aux sépultures des populations européennes de l'âge de fer (v. 800 av. J-C). Les cadavres inhumés, qui n'étaient pas de morphotype oriental, mais caucasien, portaient des « twill » tissés et des motifs de tartans semblables aux motifs celtes du nord-ouest de l'Europe. Les Celtes inhumés portaient des manteaux faits d'un tissu à carreaux ; le motif était constitué de plusieurs couleurs imbriquées, semblable aux tartans écossais, irlandais et gallois.

Les motifs de tartan ont été utilisés dans le tissage britannique et irlandais depuis des siècles ; le tartan de Northumbria est tenu par certains comme étant le plus ancien connu. Un prédécesseur possible de ce tartan date du III ème siècle ; retrouvé près du mur d'Antonin, ce Falkirk sett est un motif à carreaux de laine blanche et marron, sans teinture, des moutons de la race Soay. Le tissu avait été utilisé pour couvrir un pot en terre cuite recelant un trésor de pièces d'argent.

Les tissus multicolores ont été utilisés par les celtes depuis des temps immémoriaux ; le nombre de couleurs dépendait du rang du porteur. Le tartan des rois affichait ainsi sept couleurs, celui des druides six, et celui des nobles quatre.

Les couleurs peuvent toutefois être rattachées aux origines géographiques du clan.

 

Source Wikipédia

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×